Actualités

COVID-19 : Point sur la situation en Val-de-Marne

 
 
COVID-19 : Point sur la situation en Val-de-Marne

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, le Gouvernement s’est mobilisé pour garantir la sécurité sanitaire de tous les français. 

Des mesures ont été prises par Raymond Le Deun, préfet du Val-de-Marne selon la situation épidémiologique du département.

Le Val-de-Marne est placé en zone d'alerte renforcée.

Informations nationales →

Suite aux annonces du ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran ce mercredi 23 septembre le département du Val-de-Marne est désormais en zone alerte renforcée.

Une concertation locale conduite par le préfet est en cours afin de déterminer les mesures qui seront mises en place au niveau départemental. Les décisions seront annoncées par le préfet à l’issue de ces concertations ; les informations sur cette page seront mises à jour en conséquence.

Retrouvez ci-dessous le détail des différents niveaux d’alerte.

Les informations officielles sur le Coronavirus et la situation en France sont sur : www.gouvernement.fr/info-coronavirus .

Zone verte : circulation du virus à un niveau modéré.

Dans les territoires en zone verte, le virus circule à un niveau modéré. Cela signifie que si chacun continue à exercer une forte vigilance et à respecter les gestes barrières, alors il est possible de continuer à maîtriser la diffusion du virus.

Zone alerte : circulation active du virus.

Dans ces départements, les fêtes (mariages, tombolas, évènements associatifs, fêtes d’anniversaire, communions…) organisées dans les établissements recevant du public seront limitées à 30 personnes. Les salles polyvalentes, les salles des fêtes et autres établissements recevant ce type d’évènements devront respecter cette jauge.

En complément, le préfet est habilité à prendre un certain nombre de mesures de nature à réduire la circulation du virus.

Zone alerte renforcée : circulation très intense du virus, qui touche en particulier les personnes âgées.

Les mesures qui s’appliqueront à compter de samedi 26 septembre, et à l’issue d’une concertation entre le Préfet les élus locaux, sont :

  • La jauge des rassemblements portée à 1000 personnes
  • L’interdiction des grands événements déclarés comme les fêtes locales ou les fêtes étudiantes.
  • L’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public
  • La fermeture de toutes les salles de sport à l’exception de celles des établissements scolaires du secondaire (collèges et lycées)
  • La fermeture de toutes les salles des fêtes et salles polyvalentes pour les activités festives et associatives.

Par ailleurs, à partir du lundi 28 septembre :

  • La fermeture partielle des bars, au plus tard à 22h. L’horaire exact sera déterminé par le préfet à l’issue d’une concertation locale.

Zone alerte maximale : circulation très intense du virus, avec plus de 30 % des lits de réanimation dans les hôpitaux occupés par des patients atteints de COVID.

Les mesures qui s’appliqueront à compter de samedi 26 septembre, et à l’issue d’une concertation entre le Préfet les élus locaux, sont :

  • La fermeture totale des bars et restaurants ;
  • La fermeture des établissements recevant du public sauf s’il existe un protocole sanitaire strict déjà en place. A ce titre, les lieux culturels comme les théâtres, les musées et les cinémas ne sont pas concernés compte tenu des protocoles sanitaires existants.
  • Une incitation au télétravail pour l’ensemble des activités pour lesquelles c’est possible.

Zone d’état d’urgence sanitaire territorial : circulation très intense du virus, avec plus de 60 % des lits de réanimation dans les hôpitaux occupés par des patients atteints de COVID.

Au 23 septembre, l’état d’urgence sanitaire territorial ne concerne pas de département ou territoire en France.


Les guides et les protocoles sanitaires

La fabrication du masque, l'école, le travail, l'accueil du public, les différents guides, foires aux questions et protocoles sanitaires sont à retrouver sur le site du Gouvernement (en cliquant sur le titre).

Informations locales :

Les indicateurs de suivi de l'épidémie de Covid-19 traduisent une augmentation de la circulation virale en Ile-de-France.

Face à cette situation, les mesures phares restent actuellement :

-          Respect des gestes barrières

-          Dispositif tester-tracer-isoler

COVID-19 : Ouverture de 20 centres de dépistage et de diagnostic pour renforcer l'offre de tests en Île-de-France

Port du masque obligatoire dans le cadre de la lutte contre la COVID-19

Depuis le 28 août 2020, par arrêté du 27 août 2020, le port du masque est obligatoire dans l'espace public sur l'ensemble du territoire du département du Val-de-Marne pour les personnes de 11 ans et plus, à l'exclusion de celles circulant à l'intérieur des véhicules des particuliers et des professionnels.

Les dispositions de l'arrêté feront l'objet d'une évaluation régulière.

L'arrêté du 8 août 2020 imposant le port du masque obligatoire dans les zones à très fort concentration de personnes dans le cadre de la lutte contre l'épidémie COVID_19 est abrogé. L'arrêté ne sera pas exigé pour les personnes exerçant une activité physique au titre de la course à pied et du vélo.

> Arrêté du 27 août 2020 - port du masque - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,16 Mb

> CP PP 28082020 - précisions port du masque obligatoire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb


Santé

En l’absence de traitement, la meilleure des protections pour tous est de respecter les mesures barrières (port du masque/lavage des mains) et la distanciation physique.

Renforcement des capacités sanitaires et informations complémentaires/opérations de consulation et de dépistage dans le département : l'Agence Régionale de Santé en Île de France

Consultez toutes les informations officielles sur la Covid-19 et la situation en France sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Un numéro vert est à votre disposition pour répondre à vos questions 7j/7, 24h/24 : 0 800 130 000

Attention, cette plateforme téléphonique n'est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.

Trouvez les centres de dépistages près de chez vous : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees#sites-prelevements


Scolarité :

Cette année scolaire poursuit quatre priorités :

  • protéger la santé des élèves et des personnels
  • développer l'esprit d'équipe tant chez les adultes que chez les élèves pour assurer notre mission fondamentale de transmission des savoirs et de réduction des écarts de niveau
  • assurer la pleine inclusion de tous les enfants à besoins éducatifs particuliers
  • transmettre les valeurs civiques

L'année scolaire 2020-2021 sera caractérisée par le développement du sport et de la culture dans la vie de chaque élève. L'éducation physique et sportive ainsi que l'ensemble des disciplines artistiques seront au cœur de cette priorité.

La circulaire de rentrée 2020 - Ministère de l'Education nationale de la jeunesse et des sports

Modalités pratiques de la rentrée 2020 - Guide sanitaire rentrée scolaire dans le contexte Covid-19

Plus d'informations : site du Rectorat


Travail :

Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé des Retraites et de la Santé au travail ont présenté aux partenaires sociaux, lundi 31 août, un protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19, qui est mis en ligne sur le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et s’applique à compter du 1er septembre.

Le protocole va donc rendre systématique le port du masque dans les espaces partagés et clos à compter de la rentrée.

Réunion avec les partenaires sociaux sur l’évolution des règles sanitaires en entreprises en période de COVID-19

Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19

> protocole-national-sante-securite-en-entreprise__31_aout_2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,20 Mb


Commerces :

Le port du masque « grand public » est obligatoire en lieux clos

Depuis le 20 juillet 2020, toute personne de 11 ans et plus doit porter un masque grand public dans les lieux publics clos, en complément de l’application des gestes barrières. Le port du masque devient obligatoire dans les lieux clos recevant du public.

https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/port-du-masque-grand-public-obligatoire-en-lieux-clos

Foire aux questions - port du masque obligatoire en lieux clos - Ministère des solidarités et de la santé

Une concertation locale conduite par le préfet est en cours afin de déterminer les mesures qui seront mises en place au niveau départemental. Les décisions seront annoncées par le préfet à l’issue de ces concertations ; les informations sur cette page seront mises à jour en conséquence.


Transports en Île-de-France :

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun. Le non-respect de cette obligation est passible d’une contravention de 135 euros.

Les usagers sont invités à respecter dans la mesure du possible les gestes barrière dans les transports.


Vie sociale et loisirs :

Le virus est encore présent, il est donc nécessaire de continuer de respecter les gestes barrières et la distanciation physique.

Une concertation locale conduite par le préfet est en cours afin de déterminer les mesures qui seront mises en place au niveau départemental. Les décisions seront annoncées par le préfet à l’issue de ces concertations ; les informations sur cette page seront mises à jour en conséquence.


Avec la pandémie de la COVID-19, la France, comme tous les pays du monde, a traversé et traverse encore une épreuve sanitaire jamais vécue auparavant. Cette épreuve a eu des conséquences économiques immédiates et inédites. Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle phase : celle de la relance et de la reconstruction.

Ce plan, de 100 milliards d’euros, est le plan européen le plus important en part du PIB. C’est 4 fois plus que le plan de 2008 pour répondre à la crise financière. C’est un engagement exceptionnel de la France pour répondre à la crise, sauver l’emploi et préparer la société de demain. 

 Ce plan comporte trois volets principaux :

- transition écologique

- souveraineté et compétitivité économique

- cohésion (sociale et territoriale)

Notre page dédiée : ↓


Le Gouvernement met en place l'application "StopCovid" qui s’inscrit dans le plan global de sortie de confinement dans le contexte de l’épidémie de Covid-19.

Les objectifs de cette application visent à :

  • vous protéger,
  • protéger les autres,
  • soutenir les efforts des soignants et du système de santé pour stopper au plus vite les chaînes de contamination et
  • éviter une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19.

 Depuis le mardi 2 juin, l’application StopCovid est disponible au téléchargement sur l’Apple Store  et le Google Play .

Plus d'informations ↓


Dans tous les cas, le respect des gestes barrières et de la distanciation physique doivent être maintenus.