Actualités

L’entretien des autoroutes et routes nationales en hiver

 
 
L’entretien des autoroutes et routes nationales en hiver

Le réseau routier national non concédé (RRN) Île-de-France est géré par la Direction des routes Île-de-France (DiRIF) de la DRIEA. Il représente un linéaire de 2540 km de chaussées à traiter en période hivernale (incluant tous les sens de circulation et les bretelles d’entrée/sortie), soit une surface de 18,5 millions de m² à saler équivalente à 2500 terrains de football.

Depuis le 12 novembre, la DiRIF met en place une organisation et des moyens adaptés au traitement des phénomènes hivernaux (neige, verglas) : la « viabilité hivernale » (VH) :

  • 73 engins de service hivernal (saleuses-déneigeuses), pour saler les routes et racler la neige.
  • 15 800 tonnes de sel en stock en début de période hivernale (durant l’hiver 2017-2018, 11 823 tonnes ont effectivement été utilisées).
  • 550 agents mobilisables 24h/24 pour la surveillance du réseau, les interventions et leur organisation. Pour les interventions sur les routes, jusqu’à 160 agents sont mobilisés simultanément par plage de 12 heures.

Ces moyens opérationnels d’intervention sont répartis dans les 20 centres d’entretien et d’intervention positionnés le long de l’ensemble du réseau routier et autoroutier national d’Île-de-France.

Le 6 et 7 février 2018, l’Île-de-France a connu un phénomène météorologique hivernal d’une intensité et d’une durée exceptionnelles pour la région, qui s’est de plus produit au moment le plus défavorable pour les conditions de circulation (juste avant l’heure de pointe du soir un jour de fort trafic).

Ce phénomène a occasionné une crise routière, caractérisée par une dizaine de coupures d’axes dans la région en raison de poids-lourds en travers de la chaussée, avec de nombreux usagers bloqués en amont. Ces blocages ont également entravé l’intervention des engins de déneigement, qui ne pouvaient plus réaliser leurs rotations sur de nombreux circuits de déneigement.

Particulièrement fortes à la jonction entre l’A86 et la RN118, les conséquences de cet épisode neigeux ont également impacté le Val-de-Marne en perturbant la circulation des poids lourds et des transports en commun.

Pour pouvoir faire face à un événement d’une ampleur comparable pendant l’hiver 2018-2019, les services de l’État en Île de France ont sous la coordination du Préfet de Police, Préfet de la zone de défense chargé de la définition et de la mise en œuvre du Plan Neige et Verglas Île de France ont mis en place un certain nombre d’actions permettant d’anticiper et de faire face à de tels épisodes :

  • un renforcement des équipements dans les secteurs les plus sensibles du réseau national, notamment sur le secteur A86/RN118 (renforcement de la surveillance vidéo, aménagements routiers permettant d’anticiper les fermetures de bretelles d’accès etc.) ;
  • au niveau départemental l’identification avec les opérateurs de transport (SNCFSociété nationale des chemins de fer français, RATP, Transdev) et les gestionnaires de voirie (Conseil départemental, EPT, DIRIF) des axes stratégiques devant faire l’objet d’un déneigement prioritaire pour assurer notamment la circulation des transports en commun ;
  • le recensement en lien avec les communes des lieux possibles d’hébergement rapidement mobilisables pour prendre en charge d’éventuels nauffragés de la route.