Actualités

Le préfet réunit le Conseil Départemental de Prévention de la Délinquance

 
 
Le préfet réunit le Conseil Départemental de Prévention de la Délinquance

Le Préfet du Val-de-Marne, Laurent Prévost a présidé mardi 23 octobre 2018, en préfecture, le Conseil Départemental de Prévention de la Délinquance, de la radicalisation et de lutte contre la drogue, les dérives sectaires et les violences faites aux femmes (CDPD), instance d'échanges entre les services de l'Etat, les collectivités territoriales et les acteurs sociaux.

Les enjeux val-de-marnais du CDPD sont triples : lutter contre la récidive et protéger les jeunes exposés à la délinquance, lutter contre les violences faites aux femmes et pacifier l’espace public.

En 2018, le CDPD s’est engagé plus spécifiquement sur plusieurs axes avec l’ensemble des  partenaires :

- avec l’Éducation nationale et le Conseil départemental, pour la promotion d’un partenariat autour de la prise en charge des jeunes : protéger l’école des élèves les plus perturbateurs, pacifier les abords des établissements et ramener vers le système scolaire ceux qui s’en éloignent ;

- avec le réseau d’action sociale et les commissariats, pour une meilleure prise en charge des femmes victimes de violences au sein des commissariats ;

- avec les bailleurs sociaux, pour la rédaction d’une convention partenariale et l’amélioration de la tranquillité au sein du parc social.

Pour l’année 2019, trois chantiers ont été identifiés comme prioritaires pour le CDPD:

- développer les actions en prévention des phénomènes de rixes et de bandes ;

- mieux cerner les nouvelles formes de délinquance ;

- prendre en compte les enjeux de sécurité publique dès la conception de nouveaux quartiers, dans le cadre de la rénovation urbaine.

A l’issue du CDPD, le Préfet a également signé contrat départemental de sécurité et de prévention de la délinquance dans le logement social avec l’AORIF. Cette convention porte à la fois sur l’établissement de circuits d’information (correspondant au parquet, en commissariats, ...) et le développement des outils opérationnels à destination des bailleurs, afin de faciliter le travail des forces de l’ordre.