Actualités

Masques obligatoires dans les lieux publics clos

 
 
Masques obligatoires dans les lieux publics clos

Afin de limiter les risques d'une reprise de l'épidémie, le port du masque grand public est rendu obligatoire dans tous les lieux clos, en complément des gestes barrières, à compter du lundi 20 juillet.
Retrouvez tous les réponses à vos questions sur l'obligation du port du masque.

Depuis le début de la crise sanitaire, l’État se mobilise pour accroître le stock de masques grand public :

  • il agit pour renforcer la production sur le territoire national : avec son appui, les entreprises françaises industrielles fabriquent des masques de haute protection pour tous, en adaptant pour certaines d’entre elles leurs outils de production.
  • dans la perspective du déconfinement, l’État met au service des Français un ensemble d’informations et de contacts leur permettant de fabriquer leur propre masque dans le respect du cadre défini par les autorités sanitaires et des spécifications de l’AFNOR (Association Française de NORmalisation). Ces masques font l’objet de tests quant à leurs performances de filtration (https://www.entreprises.gouv.fr/covid-19/liste-des-tests-masques-de-protection) et son reconnaissables au logo qui doit figurer sur leur emballage ou leur notice;
  •  il met au service de tous un ensemble d’informations et de contacts leur permettant de fabriquer leur propre masque dans le respect du cadre défini par les autorités sanitaires et des spécifications de l’AFNOR (Association Française de NORmalisation)[1].

Le port du masque grand public était déjà obligatoire, parfois avec des règles spécifiques à certaines activités, dans les établissements recevant du public (ERP) relevant des catégories suivantes (fixées par l’arrêté du 25 juin 1980) :

  • Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas.
  • Restaurants et débits de boissons ;
  • Hôtels et pensions de famille ;
  • Salles de jeux ;
  • Etablissements d'éveil, d'enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement ;
  • Bibliothèques, centres de documentation ;
  • Etablissements de culte ;
  • Etablissements sportifs couverts ;
  • Musées ;
  • Etablissements de plein air ;
  • Chapiteaux, tentes et structures ;
  • Gares ;
  • Hôtels-restaurants d'altitude ;
  • Etablissements flottants ;
  • Refuges de montagne.
  • Les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports.

A compter de ce lundi 20 juillet, s’ajoutent les catégories suivantes :

  • Magasins de vente, centres commerciaux ;
  • Administrations et banques.
  • Les marchés couverts ont également été ajoutés.

Dans les autres catégories d’établissements, il peut, comme aujourd’hui, être rendu obligatoire par l’exploitant.

Il revient aux responsables des établissements recevant du public de mettre en place cette mesure à compter de ce lundi 20 juillet. Il s’agit d’une condition d’accès à un établissement clos, qui fait partie de la liste évoquée précédemment.

Chaque responsable d’établissement pourra l’apposer sur la devanture de son établissement. Dès l’entrée en vigueur du décret, ce dernier conditionnera l’accès à son établissement au port du masque.

> Affiche - Le masque est obligatoire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb