Actualités

Retour sur la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme-21 au 28 03 2016

 
 

Cette année, la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme et la semaine d’éducation à la presse et aux médias se sont déroulées en même temps. Le thème « la liberté d’expression, ça s’apprend », a donné lieu à un débat majeur : comment identifier des propos à caractère raciste ou antisémite dans les médias ? Comment décrypter des mécanismes de désinformation, à travers notamment l’allégation de complots ?

Dans le cadre de cette semaine, l’association SOFI-ADFI 94, spécialisée dans le soutien aux familles et aux victimes directes et/ou collatérales de manipulation mentale et d’escroquerie sectaire, actrice de la prévention citoyenne du risque sectaire et de la radicalisation violente, a animé une réflexion collective sur les théories du complot.

« On vous manipule : les théories du complot »

SOFI-ADFI94

La conférence-débat s’est déroulée dans les locaux de l’Hôpital Albert-Chenevier à Créteil le vendredi 25 mars 2016. Trente-quatre jeunes volontaires en service civique de l’association Banlieue sans frontière en action (BSFA) ont participé à cette session. Des délégués du Préfet et responsables de la direction départementale interministérielle de la cohésion sociale du Val-de-Marne (DDCS) ont également participé.

La prévention contre les théories du complot est en effet d’actualité puisque ces théories font régulièrement « la une », à l’occasion de faits marquants comme les attentats terroristes contre Charlie Hebdo et le Bataclan. Les théories s’échafaudent alors à partir de suppositions et de rumeurs orchestrées.

La vice-présidente de SOFI-AFDI 94 a expliqué aux jeunes en quoi ils peuvent être des cibles facilement atteignables dans la mesure où ils sont utilisateurs fréquents de réseaux sociaux, de blogs, et de sites internet sur lesquels il est très facile de faire circuler de fausses informations ou des rumeurs sur des « complots » supposés au mépris de la vérité des faits.

Après différents échanges, cette session a été conclue sur les moyens qui permettent de vérifier la fiabilité des informations afin de contrecarrer les instigateurs de ces théories du complot.

Les jeunes volontaires ont été très attentifs à cette session de formation.

Monsieur Yamou, le Président de l’association BSFA, a félicité le travail de l’association SOFI-ADFI 94 et souhaite que ce type d’intervention soit renouvelé aussi souvent que possible.

> Association SOFI - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,38 Mb

antisémitisme

Michèle et Claudine de l’association SOFI-ADFI 94 et Christian de la DDICS