Communiqués de presse

Signature de la première convention « Tourisme et Sécurité » pour le Château de Vincennes

 
 
Signature de la première convention « Tourisme et Sécurité » pour le Château de Vincennes

Le préfet du Val-de-Marne, Laurent PREVOST, a signé le mardi 13 novembre la convention « Tourisme et Sécurité » du Château de Vincennes, avec la maire de la ville, Charlotte LIBERT-ALBANEL, la Directrice territoriale de la sécurité de proximité du Val-de-Marne, Valérie MARTINEAU, le chef du service historique de la Défense SHD, Pierre LAUGEAY, et le président  du Centre des monuments nationaux, Philippe BELAVAL.

Pour conforter la position de la France en tant que leader mondial du tourisme et atteindre l’objectif d’accueil de 100 millions de touristes internationaux à l’horizon 2020, le Gouvernement a mis en place une politique ambitieuse de développement du secteur touristique. Dans ce cadre, le préfet du Val-de-Marne a installé en juillet 2017 un comité départemental Tourisme et Sécurité (CDTS) afin d’assurer la qualité d’accueil et de sécurisation des sites touristiques du département, facteurs essentiels de satisfaction et de fidélisation des touristes.

Le Château de Vincennes accueille chaque année 200 000 visiteurs sur un site historique datant du XIVème siècle. A travers la convention signée – la toute première dans le Val-de-Marne - les signataires se sont engagés à concourir à la sécurité des visiteurs accueillis sur le site par des mesures coordonnées de prévention et de protection du site. La convention favorise par ailleurs la coopération inter-services et la mobilisation de moyens humains, techniques et organisationnels.

Des installations ont déjà vu le jour comme par exemple la pose d’un ralentisseur à l’entrée du pont d’entrée et l’installation de jardinières pour réduire la vitesse d’un éventuel véhicule bélier, la sécurisation de l’accès intérieur du site avec des plots escamotables ou bien la mise en place d’une serrure magnétique pour sécuriser la porte du local technique de sécurité. D’autres mesures ont par ailleurs été identifiées comme la surveillance physique permanente par un agent de sûreté aux horaires d'ouverture du public, l’installation de caméras dans les salles principales d’expositions ou la sensibilisation récurrente du personnel au travers de formations dédiées.

Pour assurer le suivi et l'exécution de la convention, un comité associant les signataires de la convention sera créé. Ce dernier établira chaque année le bilan de la mise en œuvre des actions de coopération et présentera les recommandations utiles à l’amélioration de la sécurité du site. Le respect des dispositions de la convention permettra la délivrance d’un label « Sécuri-site » par le préfet.

Dans le Val-de-Marne, les services de l’État travaillent à la signature de conventions similaires avec les sites les plus emblématiques et les plus fréquentés du département.