Actualités

Semaine du Développement Durable : déplacements du corps préfectoral

 
 
Semaine du Développement Durable : déplacements du corps préfectoral

Le sous-préfet de Nogent-sur-Marne visite l’école E. G. Tillion de Saint-Mandé, labélisée E3D

Le sous-préfet de Nogent-sur-Marne, Jean-Philippe Legueult, le maire de Saint-Mandé, Patrick Beaudouin, et la directrice académique Guylène Mouquet-Burtin ont visite le lundi 3 juin l’école primaire Emilie et Germaine Tillion à Saint-Mandé, dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable.

L’établissement E. G. Tillion est labélissé ED3 : École ou Établissement en Démarche globale de Développement Durable.

Dans la dynamique de généralisation de l'éducation au développement durable, la labellisation « E3D » est attribuée aux établissements d'enseignement scolaire qui entrent dans une démarche globale de développement durable.

Les objectifs visés à travers la labellisation E3D sont :

  • mettre en valeur les projets EDD déjà existants en les appuyant sur une vraie politique d'établissement
  • développer les partenariats, notamment avec les acteurs territoriaux.

La délégation a ainsi pu découvrir les nombreuses initiatives des écoliers, parmi lesquelles le jardin potager bio et le composteur, les bornes de récupération des piles et bouchons usagés et les espaces de tri intégrés dans chaque classe. Les élèves ont par ailleurs développé des partenariats avec des associations de développement durable, qui les accompagne désormais dans leurs projets.

 

SAINT MANDE 1

 

 

Le préfet inaugure l’évapoconcentrateur de l’usine Renault à Choisy-le-Roi

Le préfet du Val-de-Marne, Laurent Prévost, a visité mercredi 5 Juin le site Renault de Choisy-le-Roi, dans le cadre de l'inauguration de l’évapoconcentrateur de l’usine, nouvelle installation ultra-performante permettant la réutilisation des eaux usées, financé par l’État, via l’Agence de l’Eau, à hauteur de 123 200€, pour un coût total de 308 000€.

Ce site emploie près de 250 personnes et est une installation classée pour la protection de l’environnement.

Le préfet a déclaré "Cet évapoconcentrateur est un investissement en faveur du développement durable, et je crois que votre démarche, en tendant vers le zéro déchet industriel, s’inscrit au cœur de la transition écologique et énergétique qui est en cours."

Depuis longtemps déjà, la marque s’est engagée en faveur d’une croissance verte en France et dans le Val-de-Marne. L’usine, située en bord de Seine à Choisy-le-Roi est spécialisée dans la rénovation des organes mécaniques, tels que les moteurs et les boites de vitesse, dans le cadre de la mise en place d’une économie circulaire, au sein du groupe Renault.

Depuis janvier 2019, afin de minimiser son impact sur l’environnement, l’usine ne rejette plus d’effluent industriel aqueux au réseau d’assainissement. Dans le cadre de son activité de recyclage des pièces automobiles, l’évapoconcentrateur permet alors la réutilisation des eaux utilisées pour leur nettoyage à hauteur de 95 %. Seuls 5 % des eaux utilisées constituent donc des déchets.

Ainsi, depuis la suppression de la station de traitement physico-chimique des effluents aqueux, la quantité de produits chimiques utilisés a diminué, et la quantité d’eau prélevée en Seine a été réduite de 50 %.

 

RENAULT