Actualités

[Zoom Sur] La direction des Sécurités de la préfecture du Val-de-Marne

 
 
[Zoom Sur] La direction des Sécurités de la préfecture du Val-de-Marne

Placée sous l’autorité du directeur de cabinet du préfet, la direction des Sécurités regroupe principalement les attributions du préfet de département ayant pour objet la sécurité des citoyens. Elle est organisée autour de quatre services avec à sa tête un directeur des Sécurités qui gère la coordination générale.  

Le bureau des polices administratives

Il gère essentiellement les réglementations à caractère sécuritaire : débits de boissons, armement des polices municipales, armes, manifestations publiques, vidéoprotection, expulsions locatives, agrément des auto-écoles et délivrance du diplôme aux enseignants de la conduite, taxis, épreuves sportives et aériennes, visites à détenus, jeux, casinos, jury d’assises…

Il suit également des réglementations à caractère économique : ventes réglementées, liquidations de stock, agents immobiliers, domiciliations d’entreprises, commerçants ambulants, …

17 personnes travaillent dans ce service.

Le service interministériel de la défense et de la protection civile

Il a en charge les mesures de protection des populations face aux risques. Il veille à la réalisation des plans de secours adaptés (plan ORSEC,…) au fonctionnement des procédures d’alerte et coordonne les différents acteurs de la gestion de crise.

Son action en matière de défense civile et de prévention des actes malveillants s’est largement accrue (VIGIPIRATE, secteurs d'activité d’importance vitale, …). Il est également chargé d’une mission de prévention (établissements recevant du public, études de sécurité publique, secourisme, information préventive,…).

11 personnes travaillent dans ce service.

Le bureau de Réglementation et de la sécurité routière

Il est chargé de conduire la politique départementale de sécurité routière. A ce titre, il élabore, met en œuvre et participe aux actions de prévention et de communication répondant aux objectifs définis. Il soutient les actions organisées par les collectivités locales, les associations, les entreprises, les établissements scolaires,…en proposant le concours d’intervenants bénévoles spécialisés en sécurité routière, de la documentation et des outils pédagogiques.

12 personnes travaillent dans ce service.

Le bureau de l’ordre public et de prévention de la délinquance

Le Bureau de l'Ordre Public et de la Prévention de la Délinquance (BOPPD) est chargé du suivi de l'activité police et des actions mises en place dans le cadre de la prévention de la délinquance.

Au titre de l'activité police, le BOPPD travaille en lien direct avec l'Etat-major de la DTSP à travers la communication des statistiques de la délinquance qui font ensuite l'objet d'une analyse mensuelle. Le BOPPD suit des sujets d'actualité tels que la mise en place de la police de sécurité du quotidien ou les quartiers de reconquête républicaine. Il assure le secrétariat permanent du CODAF et supervise à ce titre le montage des opérations de contrôle. Le suivi de ces dossiers implique d'organiser des réunions fréquentes et de préparer des dossiers relatifs à la sécurité. Parmi les instances de suivi concernées particulièrement par le BOPPD, l'on peut citer par exemple les Etats-Majors de Sécurité, co-présidés par le préfet et le procureur de la République. Le département comporte une expérimentation de sécurisation renforcée à Choisy-Orly, laquelle fait l'objet d'un suivi spécifique (réunions régulières, statistiques locales).

Au titre de la prévention de la délinquance, le BOPPD s'implique dans le suivi des CLSPD et suit de nombreux protocoles en animant des comités techniques et en coordonnant divers services de l’État. L'instance phare est le Conseil Départemental de Prévention de la Délinquance, qui se réunit une fois par an, et représente l'occasion de faire un bilan de la mise en œuvre de la stratégie nationale de prévention de la délinquance, déclinée dans le département, par tous les services de l’État. L'outil financier de la prévention de la délinquance est constitué par le Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance, géré également par le bureau à partir de l'appel à projets, de la priorisation des demandes jusqu'au versement de la subvention.

6 personnes travaillent dans ce service.