Le logement social

 
 

La relance de la production de logements en France en zone tendue et plus particulièrement en Ile-de-France constitue une priorité affichée par l'État dans ses politiques publiques.

Ceci s'est traduit au cours des cinq dernières années par une augmentation significative de l'enveloppe dédiée au financement de l'offre nouvelle dans les départements franciliens (+75% de crédits dans le Val-de-Marne entre 2007 et 2010). 

Les engagements de l’État consacrés dans le département au financement du logement en 2010 s’élèvent au niveau record de38 M€

Les principalesréponses à la crise du logement résident dans la constructionneuve et la remise sur le marché de logements vacants, tandis que lacrise économique et les difficultés des ménages les plus modestesrendent nécessaire la production de logements sociaux à loyersfaibles.

Surces deux points, le Val-de-Marnes'estparticulièrement illustré en 2010, qui constitue une annéeexceptionnelle de financement de logements sociaux avec 6309logements financés (dont 3365 issus du rachat du patrimoine Icade),avec un effort particulier en faveur des ménages les plus modestes.A titre d'illustration, en 2009, 1754 PLUS/PLAI neufs avaient étéfinancés. En 2010, ce chiffre a été porté à 2608 PLUS/PLAI neufsfinancés. Avec une progression de près de 50% en un an, leVal-de-Marne est devenu le 2ème département en Ile de Francederrière Parissur ces types de financement. Pour atteindre ce niveau qui témoigneégalement de l'attractivité des communes et de l'activité intensedes bailleurs dans le département, le Val-de-Marne a bénéficié dela deuxièmeenveloppe la plus conséquente de la Région Ile-de-France en ce quiconcerne le développement de l'offre locative sociale.