Prévention contre la rage

 
 

Au cours des dix dernières années, neuf cas de rage ont été diagnostiqués chez des chiens en France. Chacun de ces cas était directement ou indirectement lié à l'importation irrégulière d'un chien en provenance d'un pays où sévit cette maladie. Un cas de rage sur un chiot rapporté illégalement du Maroc en 2011 conduit à rappeler certaines recommandations pour faire face à cette maladie mortelle et la nécessité de respecter des prescriptions sanitaires pour le transport d'un animal(voir autre article sur les recommandations aux voyageurs). 

Les conséquences du non respect des règles sanitaires pour l'importation d'un animal sur le territoire national ou lors d'un voyage à l'étranger avec un animal peuvent être graves:

La confirmation d’un cas de rage chez un animal conduit à des mesures lourdes tant pour les personnes que pour les animaux ayant été en contact avec l’animal enragé.

Le dernier cas a d’ores et déjà entraîné la mise sous surveillance vétérinaire et l'euthanasie de plusieurs animaux et huit personnes ont été placées sous traitement antirabique à titre préventif. 

Recommandations en cas de morsure :

La rage est transmissible par morsure, léchage de peau lésée ou griffure par un animal enragé pendant toute la période d’excrétion du virus chez l’animal, soit 15 jours avant l’apparition des signes de la maladie.

Il convient de souligner l’efficacité du traitement préventif post exposition de la rage humaine, s’il est administré avant l’apparition des symptômes. 

D'une manière générale, il importe de rappeler les recommandations suivantes :

- en cas de morsure par un chien, un chat ou tout autre carnivore, il faut immédiatement nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon, rincer abondamment et appliquer une solution antiseptique. Il est indispensable de consulter rapidement un médecin, qui pourra selon le contexte orienter la personne mordue vers un centre antirabique ;

- tout chien ou chat ou autre carnivore ayant mordu ou griffé une personne, doit être présenté à un vétérinaire par son propriétaire dans les 24 heures suivant la blessure. L’animal fait l’objet d’une surveillance sanitaire par le vétérinaire pendant 15 jours ;

- il ne faut pas manipuler les animaux sauvages ou errants surtout lorsqu’ils sont trouvés malades ou blessés (et veillez tout particulièrement à empêcher vos enfants d'approcher ces animaux)..