Prix des carburants: contrôles, vigilance et bon sens pour faire baisser la note!

 
 

Alors que le prix des carburants varie régulièrement, la vigilance de la DDPPDirection départementale de la protection des populations est renforcée et l’attention des consommateurs appelée sur la réglementation applicable en matière d’information sur les prix ainsi que sur quelques règles de bon sens…

 En vertu d’un arrêté ministériel du 8 juillet 1988, le prix de chaque carburant doit faire l’objet d’un affichage, lisible depuis la voie publique, permettant l’identification précise de chaque produit ainsi que son prix ttc au litre.

Afin de vérifier la bonne application de cette réglementation, la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) du Val-de-Marne a contrôlé près de 70 établissements en 2011, 102 en 2012 et 27 depuis le début de l'année 2013.

Au delà des règles d’affichage, et des contrôles menés par la DDPP, bien souvent, le meilleur moyen d’alléger la note reste… de comparer les prix ! En effet, les prix pouvant varier fortement d’une station-service à une autre, le réflexe à avoir avant de faire le plein est de faire jouer la concurrence en comparant les prix pratiqués par les stations-service environnantes. Pour ce faire, le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie a mis en place un site Internet, depuis 2009, sur lequel figure les prix pratiqués par les stations-service : www.prix-carburants.gouv.fr .  Les stations délivrant au moins 500 m3 de carburant par an ont l’obligation d’y indiquer leurs prix. Les prix indiqués sur ce site Internet doivent parfaitement et en permanence correspondre aux prix affichés à la station. Ce point est effectivement vérifié par les services de la DDPPDirection départementale de la protection des populations.

Désormais, avant de faire le plein, pour réduire votre facture pensez à comparer les prix … ou à lever le pied ! Selon l’ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), une conduite souple permettrait de réduire de 20 à 30% sa consommation de carburant. Et, pour le coup, c’est la planète qui vous remerciera !