Appel à projets : "Repérer et mobiliser les publics invisibles"

Appel à candidature - "400 médecins généralistes dans les territoires prioritaires"

 
 
Appel à candidature - "400 médecins généralistes dans les territoires prioritaires"

La mesure « 400 postes de médecins généralistes dans les territoires prioritaires » a été annoncée par le Président de la République lors de son discours du 18 septembre 2018. L’objectif de ce dispositif est de recruter au niveau national 400 médecins généralistes au sein des territoires fragiles afin de pallier le manque de médecins dans ces zones dites « sous-denses ».

Il s’agit de l’une des premières mesures du Plan « Ma Santé 2022 » à se concrétiser « sur le terrain », et d’une réponse immédiate aux problèmes d’accès aux soins.

Cette mesure se compose de deux volets distincts et complémentaires, le premier ayant vocation à déployer 200 postes de médecins généralistes à exercice partagé entre l’hôpital et la ville et le second 200 postes de médecins généralistes salariés.

Dans ce contexte, et suite à la parution de l’instruction N°DGOS/DIR/2019/27 du 6 février 2019 relative à la mise en oeuvre de la mesure « 400 postes de médecins généralistes dans les territoires prioritaires », l’ARSAgence Régionale de Santé Île-de-France a choisi de lancer un appel à candidatures sur chacun des deux volets.

  • Le premier volet consiste à créer des postes à temps partagé entre un établissement de santé public ou privé et une structure de soins ambulatoire. Les jeunes médecins seront accueillis sur des postes mixtes combinant un exercice hospitalier à temps partiel et un exercice ambulatoire (en libéral ou en salariat) durant deux années consécutives et continues du 1er novembre 2019 au 31 octobre 2021.
  • Le second volet de la mesure vise à soutenir la création de postes de médecins généralistes salariés en apportant notamment à leurs employeurs potentiels une garantie financière pendant les deux premières années, période qui correspond au temps de constitution de la patientèle.

Ces dispositifs viennent en soutien à la démographie médicale en Médecine Générale. Ainsi, la structure ambulatoire d’accueil pour le volet 1 et le type d’employeur éligible pour le volet 2 doivent se situer dans des zones sous-denses au sens du 1° de l’article L 1434-4 du code de la santé publique :

  • Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP)
  • Zone d’Action Complémentaire (ZAC)
  • Quartiers Prioritaires de la politique de la Ville (QPV)

Pour l’Île-de-France, ces zones correspondent au zonage démographique médecins publié le 7 mars 2018

Pour plus d'informations : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/postes-de-medecins-generalistes-dans-les-territoires-prioritaires-ma-sante-2022