Actualités

Plan "1 jeune, 1 solution"

 
 
Plan "1 jeune, 1 solution"

Jeudi 23 juillet 2020, lors d’un déplacement à Besançon (Doubs), Jean Castex, Premier ministre, accompagné d’Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a présenté le plan jeunes "1 jeune, 1 solution" – doté d’une enveloppe de 6,5 milliards d’euros – avec des mesures pour accompagner les jeunes de 16-25 ans au sortir de la crise de la COVID-19.

Pour trouver une offre d'emploi et accéder à tous les dispositifs d'accompagnement mis en place par le plan, découvrez le site http://1jeune1solution.gouv.fr  

Accompagner les jeunes, Plan 1 jeune 1 solution : retrouvez les 3 axes du plan et les mesures spécifiques pour booster l'apprentissage en un clic.

0 801 010 808 le numéro pour aider les jeunes à trouver leur solution.

Le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion met en place un numéro gratuit pour aider les jeunes à trouver leur voie. Il est accessible du lundi au vendredi de 8h à 17h.


Sommaire de la page :

Le contrat unique d’insertion - contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE)

Garantie Jeune

Campagne “Obligation de formation”

Liens utiles :

https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/emploi-des-jeunes-presentation-du-plan-1-jeune-1-solution

Emploi franc + : une mesure mise en place dans le cadre du plan 1 jeune 1 solution de France Relance à découvrir sur notre page dédiée → http://www.val-de-marne.gouv.fr/Actualites/Emplois-Francs-accompagner-les-jeunes-vers-l-emploi


Je suis jeune, je trouve la solution qu’il me faut !

Découvrez les mesures du plan de relance les plus adaptées pour :

Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle

  •  Une compensation de charge de 4 000 euros pour tout jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021.
  •  Une aide exceptionnelle de 5 000 euros pour recruter un alternant de moins de 18 ans (en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation ) ou de 8 000 euros pour recruter un alternant de plus de 18 ans.
  •  100 000 missions de service civique supplémentaires pour permettre à des jeunes de s’engager dans des associations.
  •  2 000 emplois FONJEP en appui des associations pour se développer et se consolider.
  •  1 000 jeunes seront recrutés dans des TPE et PME Petites et moyennes entreprises sur des métiers centrés autour de la transformation écologique des modèles économiques.

Orienter et former 200 000 jeunes vers les secteurs et les métiers d’avenir

  •  100 000 nouvelles formations qualifiantes ou pré-qualifiantes qui seront proposées aux jeunes sans qualification ou en échec dans l’enseignement supérieur.
  •  16 000 formations dans le secteur du soin pour doubler les capacités de formation des aides-soignants, des infirmières et des auxiliaires de vie dans les 5 prochaines années.
  •  35 000 formations numériques pour les jeunes non-qualifiés en 2020 et 2021.
  •  Des parcours individualisés pour 35 000 décrocheurs entre 16 et 18 ans d’ici fin 2021.
  •  26 500 places supplémentaires pour poursuivre des formations en études supérieures, en CAP et BTS à la rentrée 2020.

Accompagner des jeunes éloignés de l’emploi en construisant 300 000 parcours d’insertion sur mesure

  •  120 000 dispositifs supplémentaires d’insertion dans l’emploi : Parcours Emploi Compétences (PEC) et Contrat Initiative Emploi (CIE).
  •  Augmentation de 50% des places en Garantie jeunes pour atteindre 150 000 possibilités d’accompagnement.
  •  80 000 Parcours Contractualisé d’Accompagnement vers l’Emploi et l’Autonomie (PACEA ) supplémentaires.
  •  Doublement de l’Accompagnement Intensif Jeunes (AIJ ) mis en place au sein de Pôle emploi.
  •  3 000 places supplémentaires dans le dispositif SESAME : accompagnement sur mesure vers les métiers du sport et de l’animation.

> Guide_1jeune_1solution_interactif - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,86 Mb

> dp_plan_jeunes(1) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 7,23 Mb


Le contrat unique d’insertion - contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE)

Le contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE) est un contrat dans le secteur non marchand qui facilite, grâce à une aide financière pour l’employeur, l’accès durable à l’emploi des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d’insertion.

Il permet des recrutements en CDI ou CDD.

Le CUI-CAE est un contrat de travail de droit privé, à durée indéterminée ou à durée déterminée.

Le CUI-CAE peut être à temps plein ou à temps partiel (20 heures hebdomadaires de travail minimum sauf difficultés particulières d’insertion de la personne embauchée).

Pour en savoir plus → https://travail-emploi.gouv.fr/emploi/parcours-emploi-competences/cui-cae


Dans le cadre du plan de relance 1 jeune 1 solution , le Gouvernement augmente les moyens financiers alloués aux missions locales pour permettre une hausse du nombre d’entrées en garantie jeunes.

La garantie jeunes permet d'accompagner les jeunes entre 16 et 25 ans en situation de grande précarité vers l'emploi ou la formation. Pour la mettre en œuvre, un contrat est signé entre le jeune et la mission locale.

Ce dispositif s'accompagne d'une aide financière. La garantie jeunes ouvre droit à une allocation.

La garantie jeunes est une spécificité du parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie, base de l'accompagnement des jeunes par les missions locales. Elle contient des objectifs que vous fixez et une évaluation. Elle peut comporter :

  • des périodes de formation,
  • des mises en situation en milieu professionnel,
  • un accompagnement social et professionnel.

Pour pouvoir bénéficier de la garantie jeunes, adressez-vous à la mission locale de votre lieu de résidence.

garantie jeune 2

Missions locales dans le Val-de-Marne ici ↓

> Missions locales dans le VDM - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb


Campagne “Obligation de formation”

Près de 80 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans aucune qualification et 60 000 mineurs ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi. Ils rencontrent de grandes difficultés pour s'insérer dans le marché du travail et sont les
premières victimes de la pauvreté.
Ainsi depuis la rentrée 2020, afin qu'aucun jeune ne soit laissé dans une situation où il ne serait ni en études, ni en formation, ni en emploi, l'obligation de se former est prolongée jusqu'à l'âge de 18 ans.

Vous avez entre 16 et 18 ans ?
Sans école, ni formation, ni emploi ?
A chacun sa solution, trouvez la vôtre, appelez le 0800122500.

  1. Un professionnel en ligne, qui vous écoute et vous oriente
  2. Un rendez-vous pour construire la suite avec vous
  3. Des solutions concrètes : formations, apprentissage, dispositif d'insertion professionnelle, service civique, volontariat
  4. Un suivi permanent et professionnalisé

Deux outils sont dédiés aux jeunes ou aux familles qui souhaitent s'informer :

Au téléphone, les acteurs de l'orientation et de l'accompagnement, répondent en fonction de la région où habite le jeune, de manière à ce qu'il ait immédiatement en ligne un professionnel de sa région.

→ https://www.education.gouv.fr/l-obligation-de-formation-des-16-18-ans-306954