Une offre de logement temporaire : les résidences sociales

 
 

Elles constituent un échelon intermédiaire entre les structures d’hébergement type CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) ou hébergements d’urgence, et les logements sociaux ordinaires.

Les redevances (loyers) sont plafonnées afin de permettre l’accueil de personnes en difficultés socio-économiques (personnes isolées et familles en difficultés, travailleurs migrants, jeunes en mobilité professionnelle...).

La présence d’espaces collectifs, de prestations (blanchisserie, meubles...), d’une gestion locative sociale, doivent favoriser l’accès au logement après un séjour d’environ deux ans (sauf pour les résidents des ex-Foyers de Travailleurs Migrants, logés sans limitation de durée, ainsi que les résidents des maisons-relais).

Pour le détail des capacités : voir cartes et tableau

Les résidences sociales bénéficient d’aides à la pierre et de subventions de l’Etat, dont la contre-partie est un droit de réservation pour le Préfet correspondant à 30% des logements. Ces réservations permettent de positionner les personnes reconnues prioritaires pour un hébergement par la Commission de Médiation Départementale DALO, et les personnes pour qui une préconisation d’orientation en résidence sociale a été faite par la Commission du SIAO Insertion 94.

> Cartes de résidences sociales et maisons-relais du Val de marne - format : ZIP sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,26 Mb

> Liste des résidences sociales du Val de Marne - format : ODS sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb